Vous avez cloné des raptors ???

Le 07 juillet 2019

Après 10h de bus (d’un confort tout à fait relatif) nous mettons les pieds à Cochabamba. Ce ne sera pour nous qu’une ville étape puisque nous repartons bien vite vers Torotoro. Pour atteindre ce petit village, nous prenons un Trufi. Il s’agit d’un petit van qui part quand il est plein (donc l’attente peut vite être longue) et qui trace au travers des routes terreuses de bolivie. On se retrouve dans un minivan pendant 5h, les genoux derrière les oreilles, de la poussière plein le nez, à faire des sauts à chaque trou ou bosse de la route.

Nous arrivons exténués à Torotoro, ville qui signifie boue en Quechua. Il s’agit d’un charmant petit bled perdu au milieu des andes.

Nous rencontrons immédiatement dans la rue Julia et Amaury qui seront nos compagnons d’excursions pour les deux jours à venir. En effet ici il vaut mieux se grouper pour diminuer les coûts de guide et de voiture (bien que ça augmente sensiblement les coûts de bière).

Enfin arrivés à notre auberge nous avons le plaisir de faire la connaissance de Laura, Sacoche et Stéphane, un autre groupe de voyageurs, qui sera notre encyclopédie de la zone (et le coût en bière augmente encore 😉 )

Le lendemain matin, aux aurores, c’est le départ pour notre premier jour d’excursions.

Premier arrêt, les traces de pas des dino. Oui oui vous avez bien lu. On trouve à Torotoro un des rare témoignages du passage des ces monstres sur terre. Ces traces de pas, vieilles de plusieurs dizaines de millions d’années fossilisées dans le sol sont bien visibles.

On reste bouche bée face à ça.

On se lance ensuite à l’assaut du canyon et de la cascade d’el vergel qui dort en son sein.

La marche d’approche, dominant le canyon, est fantastique et l’on s’enfonce progressivement dans l’immense sillon rocheux.

On arrive vers midi devant la cascade. Rafraîchis par son eau froide, une collation s’impose.

L’après-midi sera consacrée à la remontée. Entre crapahutage, escalade et randonnée, nous en avons pour notre argent.

Au final nos rentrons après une journée de 14km, de montée et descente interminable, épuisés mais heureux.

Nous retrouvons tous nos nouveaux amis le soir autour d’une bière et d’une pizza, l’occasion de parler de nos voyages, nos expériences et de gilets jaunes et politique française ( après tout pourquoi pas :p ).

Le lendemain nous nous relevons aux aurores. Nous attaquons notre journée par la visite de ciudad de itas. Un immense complexe de cavernes dominant toute la vallée. Les cavernes sont impressionnantes par leurs immensités, leurs arches parfaitement dessinées, mais ce qui nous émerveille le plus c’est cette vue à couper le souffle.

En retournant vers la voiture on croise une espèce locale, dont le nom nous échappe totalement, mi écureuil mi lapin de la taille d’un gros chat.

L’après-midi on change de jeu, nous partons visiter une caverne. Nous nous enfonçons dans les profondeurs de la terre pendant plus d’une heure. L’expérience est plutôt physique mais nous pouvons contempler des trésors de stalactites et stalagmites. Claustrophobes s’abstenir, il nous faut à plusieurs reprises ramper et se faufiler dans des espaces où Ralph passe à peine (heureusement qu’il a maigri !!! ).

Nous rentrons de cette journée contents mais exténués. Le soir nous jouons une ultime fois aux cartes avec Julia et Amaury avant de nous faire nos au revoirs.

Le lendemain c’est petite journée de repos avant de partir pour 24h de trajet en direction de sucre.

Notre avis sur Torotoro ? C’etait génial, super cadre, super activités, super rencontres. What else?

1 commentaire

  1. Bonjour les Petits Pédestres,
    Et oui je suis toujours vos périples, je suis fan !
    L’animal que vous avez croisé est un viscache, de la même famille des chinchillas.
    Bonne continuation et merci de me faire rêver.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?