Des cascades… Fallait que ce soit des cascades !!!!

Le 24 décembre 2018

Nous accueillons l’hiver (le 21 décembre). Et l’hiver nous le rend bien : si les journées sont un poil moins chaudes avec 35°C, les soirées sont franchement fraîches et la température tombe vers 15°C.

Ca peut paraître ridicule, mais imaginez un peu, on n’a pas vu le thermomètre redescendre sous 30°C depuis 3 mois et la journée on atteint facilement 40°C… Du coup 15°C, on se les pèle !

Luang prabang est une ville que l’on pourrait facilement qualifier de touristique. Avec ses jolis temples et sa cascade Kuang Si (dont on parlera dans quelques secondes), le cadre et l’environnement sont plutôt agréable. Le bémol c’est que tout semble organisé autour de la venue du touriste. Immense night market, des auberges de partout, les rues remplies de restos et bars hors de prix, des tuktuk partout dans les rues qui hèlent le touriste, et des agences de tourisme proposant les activités les plus putassière que nous ayons rencontré jusque-là (devenez dresseur d’éléphants avec certificat à la clé en 1 à 6 jours… De quoi faire s’arracher les cheveux à notre ami Jack). Bref on déplore une perte d’authenticité, au profit d’un tourisme de masse (l’apenage des villes classées au patrimoine mondial de l’UNESCO semble-t-il).

Le deuxième jour, nous partons voir la cascade Kuang Si, attraction majeure de la zone. De peur de la marée de touristes submergeante, nous choisissons de partir tôt. Pari gagnant, nous arrivons sur un site fabuleux et pratiquement vide. Les bassins sont magnifiques et rappellent une sorte de huanlong (en chine) mais perdu dans la forêt.

Mais la plus grosse claque reste la cascade. La plus belle que nous ayons vu de nos yeux !!! On reste plusieurs minutes à la contempler, quasi seuls.

Après cela on se fend d’une marche (abrupte et glissante) vers le sommet de la cascade. Rien d’extraordinaire en haut, mais le chemin est sympa, notamment cette petite cascade qui innonde les escaliers.

En arrivant en bas, on mesure la valeur de notre choix. À seulement 11h, le site est déjà envahi par les touristes !!!

C’est l’occasion pour nous de parler d’une chose primordiale : le respect de la culture de l’autre.

Dans la plupart des pays asiatiques, la pudeur est de mise : vous n’avez pas le droit d’entrer dans un temple genoux et épaules nues, vous ne pouvez pas vous baigner en bikini ou maillot de bain etc. Hors ici, nous croisons pléthore de touristes qui, malgré les panneaux, se baignent comme on se baignerait en Europe, développant une fois de plus l’image du touriste tout puissant écrasant la culture locale. Apprécierez-vous qu’un touriste fasse ses besoins dans votre rue ou chante, danse et rit pendant un enterrement d’un proche ? Et pourtant rien de choquant pour eux. Le respect de la culture de l’autre quand nous sommes chez lui semble primordiale.

En ressortant du site de Kuang Si, on traverse une zone de préservation des ours. Ici les ours sont recueillis pour éviter qu’ils soient braconnés et vendus en pièces détachées pour la santé, la cuisine ou la décoration.

On part finalement ce lundi 24, veille de Noël pour aller passer quelques jours du côté de Niang Khiaw.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *