Un voyage Rock’n’roll

Le 13 août 2018

Bon le plan est simple, pour passer la frontière :

1) on prend un train de Oulan Baator à Zamin Uud : 8€ chacun / 13h

2) on prend un taxi pour passer la frontière et nous amener à Erlian : 2€ chacun / 6h

3) on prend un bus vers Pékin : 30€ chacun / 10h

→ Arrivée à Pékin prévue dans la nuit de dimanche à lundi après environ 30h de voyage.

Et on part hardi petit pour la gare de Oulan Baator.

A ce moment une jeune fille sur le quai nous explique que le wagon dans lequel on est a été déplacé dans la queue du train. Pas de soucis !!!!

Ça nous permet de faire connaissance avec Anna (les mongols ont tous un surnom pour les étrangers qui n’arrivent pas à prononcer leur nom) et son frère avec qui elle voyage qui s’appelle Joy.

Elle nous explique qu’il y a des bus pour faire Zamin-Uud Pékin en direct. Du coup on la suit, avoir un allié pour faire interprète Mongol/ Chinois / Anglais est un avantage incontestable.

Le train se passe nickel, on commence à avoir l’habitude 🙂 Cette fois on a même droit à un thé (au lait et au sésame, un peu bizarre!)

Arrivés à la frontière on suit Anna et on trouve un bus. Super 😉

On s’installe confortablement : les sièges sont inclinables comme dans les avions, on a la clim, des plaids… On paye nos 30€ et c’est parti.

Après 2h de queue, le passage de la frontière Mongole est très rapide et simple.

C’est arrivé à l’entrée chinoise que les choses se corsent. Beaucoup de monde, les gens qui trichent dans les files, les guichets qui se ferment pendant 30 minutes sans raisons. Bref on se retrouve bien bien à la bourre et le bus manque de partir sans nous !!!! Un grand merci à Anna qui a tout fait pour le retenir 🙂

Après ce stress il ne reste donc plus que les 10h de bus. Le bus est pas mal confort, on se dit top ça va passer tout seul. Bah en fait non.

En Chine, le chauffeur a tout pouvoir (surtout celui de s’arrêter et de faire la sieste pendant 2-3h) et les péages d’autoroutes sont blindés même a 3h du mat.

Tout ça mis à bout à bout le trajet prend finalement 21h au lieu des 12h prévues au départ (10h de bus plus 2h de passage frontière).

On arrive donc a 6h du mat, explosés !!!

On va à l’auberge et prenons la matinée pour nous poser et récupérer un peu. Ouff nos lits n’ont pas été donnés à quelqu’un d’autre !!

La première après-midi est consacrée à la visite à la va-vite et de manière non programmée de la ville.

Plein de choses ressortent très vite :

La ville est très très polluée : il y a un voile jaune permanent.

C’est étonnamment propre, vis à vis des idées reçues que l’on a de la Chine et des chinois qui crachent par terre et font leurs besoins dans la rue (ouais on nous avait donné une image pas flatteuse).

On a un contraste très fort entre les zones commerçantes avec des centres commerciaux immenses et les hutongs, ces quartiers traditionnels pleins d’échoppes de bouffes. Y compris des scorpions vivants ou des tarentules qu’ils font frire dans l’huile.

      Dans le hutong, Morgane réussit sa première négociation : elle fait tomber d’une main de maître une paire de boucles d’oreilles en perles (oui oui, on avait les huîtres en visu!) de 105 yuans a 80 yuans.

Autre chose qui nous surprend beaucoup : il y a des policiers partout, tous les 20 mètres. A l’entrée de chaque métro il y a un contrôle des sacs et un passage aux détecteurs de métaux et détection des bouteilles d’eau. A l’entrée de la place Tienanmen, on a un contrôle d’identité systématique et un contrôle des sacs.

Bref on sent très moyennement la liberté de déplacement:)

Bonus :

On est passé dans un supermarché et on a croisé un kiosque a karaoké ainsi qu’une zone VR. C’est plutôt cocasse.

9 commentaires

  1. OooOh les scopions et la tarentules au ptit dej ahahah ! vous avez testé ??
    j’attends la suite, j’espère que vous aller pouvoir visiter ce que vous voulez.
    bon courage et bonne suite
    des bisous mes oursons 😉

  2. En passant par là ….. je découvre !!! Et j’en reste …. sais même pas dire !
    C’est absolument merveilleux ce que vous avez entrepris ; et GRAND MERCi
    pour le partage que vous avez la patience de faire de votre périple .
    De tout cœur dans vos bagages ! A vous de bonnes et belles routes

    Bonnes et belles route à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *