Une claque a tous les niveaux

Le 13 décembre

Temps planifié : 26 jours
Temps réel : 27 jours

Budget prévu : 662€
Budget réel: 648€

Ça y est nous quittons le Cambodge. Et franchement on part d’un pays qui restera dans nos mémoires comme fantastique et même plus encore.
D’un point de vue financier, on sort avec 14€ d’avance sur le budget. On en est plus que fiers vu toutes les galères qui nous sont arrivées : carte bleue avalée et donc nuit et trajet supplémentaires pour la récupérér, perte d’un billet de 20$, faux billet de 100$, grippe de Morgane qui nous oblige à rester 3 jours de plus à Banlung. Et malgré tout ça on sort sous le budget, c’est juste fou !!!
D’un point de vue santé, rien à redire si ce n’est une bonne grippe qui nous a cloué Morgane au lit 3 jours.
Concernant la partie ressenti et activités, nous sommes obligés de faire une petite énumération, tant ces 27 jours Cambodgiens furent denses :
Phnom penh, et le S21: prise de conscience au sujet de la violence et la cruauté de leur histoire très recente. Nous décidons d’abandonner la partie Birmane de notre périple.
Kampot et la plantation : intense réflexion sur le fait que l’on peut envisager le business dans un monde capitaliste, sans inhumanité, exploitation de l’autre et libéralisme agressif.
Battambang, des chauve-souris par millions et un cirque : les chauve-souris étaient vraiment impressionantes, mais l’on retiendra surtout le cirque, touchant, émouvant et époustouflant, ainsi que la petite Mana.
Siem reap : que dire d’Angkor wat si ce n’est que la grandeur se dispute à la majesté ( pour les Kaamelott addict). C’était juste hallucinant.
Kompong cham : passer 4 jours dans une famille locale, en plus  d’être une fantastique rencontre, nous a mis face au mur de manière violente. Grosse réflexion sur qui nous sommes et nos velléités de vie.
Mondulkiri et ses éléphants : mise en avant de la place de l’animal dans nos vie, et surtout de notre impact violent sur notre environnement (au sens large du terme)
Ratanakiri : les frissons de l’aventure dans la jungle tropicale.
Après cette énumération un peu longue mais nécessaire, que dire,si ce n’est que le Cambodge a été d’une richesse immense sur tout ce qu’il nous a apporté à chacun d’entre nous. Impossible de conclure autrement que merveilleux et fantastique.
Merci.
( A oui, maintenant on part pour quelques 20 jours au laos en commençant par les 4000 îles, et désolé pour le retard conséquent que le blog a pris, on tâche de le gommer)

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *