Le matériel

Le choix du matériel est sans doute l’une des choses les plus difficiles à faire.

Il faut faire cohabiter deux concepts absolument antagonistes : ce que je veux prendre et ce que je peux prendre.

La première étape a été de construire une liste de choses que l’on souhaitait amener. Elle était constituée des objets évidents, des objets inspirés par les divers blogs ainsi que des affaires que l’on pensait vitales.

Cette liste était plutôt volumineuse.

Face a cette liste, nous avions conscience que nos sacs se devaient d’être légers, les plus légers possibles : probablement inférieur à 15kg pour Jerem et Ralph et inférieur à 10 kg pour Morgane.

Nous avons alors tout de suite réfléchi à ce que serait la liste «nécessaire».

Une fois celle-ci faite, il a fallu réfléchir, remettre notre copie en question de manière quasi obsessionnelle. Et cette remise en question a duré des mois et des mois (jusqu’à hier encore où Ralph a changé de sandales de rando, où Morgane a changé de sac pliable pour économiser le poids de son harnais photo, et où Jerem hésite encore entre un objectif photo, un autre ou les deux).

Vous trouverez ci-joint une des dernières versions de la liste (il y a eu encore plein de changements après ça mais on ne l’a pas forcément notifié).

Au final, nos sacs pèsent environ 13 kg chacun pour Ralph et Jerem, et 11kg pour Morgane. Nous aurions pu réduire encore mais on a quand même choisi de céder à certains «caprices»).

Voici la liste :

Au niveau vêtements, le but est d’en prendre le moins possible !!! Hors de question de se trimballer une garde-robe complète. L’avantage est que nous serons aux périodes d’été à peu près partout, du coup pas besoin de doudoune (sauf Morgane et sa doudoune barbapapa pour les froides nuits en Mongolie). Au final, quelques sous-vêtements, T-shirts, shorts et pantalons suffisent amplement. Le choix se porte naturellement vers des vêtements techniques : confortables, résistants et surtout qui sèchent vite. N’en déplaise a Morgane, ce choix se fait entre autres au détriment du style vestimentaire 🙂

En ce qui concerne les affaires de toilettes, on est ici aussi à l’économie : adieu parfum, maquillage, huile à barbe, tondeuse à barbe et autres fioritures. Il faut réfléchir à l’essentiel.

Pas grand-chose à dire sur la trousse de secours, on suit les recommandations du médecin et de la maman infirmière de Ralph en évitant juste l’alarmisme : on prend ce qui peut servir, en quantité réduite, le but étant juste de pouvoir subvenir à nos besoin immédiats.

Niveau accessoires électroniques, ici aussi rien d’extraordinaire : le PC pour vous parler, la liseuse et un petit baladeur MP3 pour les trajets (et les ronfleurs d’auberge de jeunesse), un smartphone de sécu au fond du sac avec les cartes téléchargées et un traducteur (merci Google 🙂 ) et les sempiternels appareils photos.

La partie à ne pas négliger : les accessoires.

Un sac à dos pas trop gros (il vaut mieux s’éviter la tentation de prendre beaucoup), une moustiquaire pré-imprégnée, un couteau, une assiette et un gobelet pliable, un jeu de carte, un coussin de nuque etc.

Là non plus rien de révolutionnaire mais finalement une partie qui pèse son poids et prend vite de la place dans le sac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *