Road trip day 6 White island

Le 19 février 2019

Et nous reprenons la voiture encore une fois. Cette fois ci c’est en direction de Wakatane, où un bateau nous attend pour aller visiter White island.

Il s’agit en fait d’un des rares volcans encore en activité visible au monde.

Il est situé à 2h de speed boat au large des côtes Neo zelandaises. On y croise les classiques mouettes.

Nous nous dirigeons donc tranquillement vers l’île volcan, quand notre pilote crie « whale whale whale ».  Pour les non anglophone, « baleine, baleine, baleine ».

Et en effet on voit devant nous a quelques dizaines de mettre un petit geyser d’eau. Le timide animal est juste devant nous. Grâce au zoom nous parvenons à le voir quand il émerge. Whaouuuuuuu, quelle chance nous avons!!!! Jamais nous ne pensions voir en vrai une baleine.

Une fois remis de nos émotions, nous voyons l’île volcans grossir devant nous minute après minute. C’est déjà très impressionnant.

On nous équipe avant de debarquer : casque, masque à gaz, gilet de sauvetage. Et c’est parti pour un débarquement en zodiaque.

Une fois le pied posé sur l’île, le cratère, bien qu’encore loin, nous écrase déjà de ses volutes laiteuse.

On nous explique qu’il s’agit d’un volcan explosif ( par opposition aux effusifs qui laissent de grande traînée de lave) avec une dominante d’émanation de souffre. Et en effet sans le masque, ça pique vite le nez, les yeux et la gorge !!!

On passe devant d’ immenses cheminée de vapeur chargée de souffre. On voit d’ailleurs les dépôts jaune fluo.

On passe devant deux petits ruisseaux qu’on nous conseil de goûter . L’eau chaude (37°C) est salée et chargé d’acidité comme un citron ( ph2), ça met Morgane dans un état bizare. On voit d’ailleurs un peu plus loin cette eau bouillonnante.

Nous arrivons enfin devant le cratère. Il fermé et recouvert d’eau de pluie. Le mélange souffre et eau lui donne une couleur verte magnifique. Ce mini lac est surmonté d’immense emanations de vapeur souffrée qui serpente au gré des vents. L’eau est environs à 50°C et son PH est de -0,5 ( nous ne savions  même pas que c’était possible d’avoir une PH negatif) : super acide. A titre de comparaison, les acides classiques ( chloridrique, nitrique, citrique etc) dans leur version très concentré, sont autour de 1. Le guide, qui vient ici deux fois par jour nous raconte qu’une foid il a vu un oiseau tombé dans le lac. Trois jours plus trad l’oiseau était intégralement dissous…

Nous quittons l’île émerveillé, et commençons à échanger sur cette magnifique journée. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises : le pilote ( toujours lui) crie « Dolphins » ( je ne vous ferais pas l’affront de traduire).

En effet un banc d’un vingtaine de dauphin arrive à notre rencontre. Ils tournent quelques secondes autour du bateau et nous emboîtent le pas. Ils font la courses avec nous pendant quelques minutes. Ce moment est juste fantastique !!! Jamais nous ne pensions voir des dauphins sauvage d’aussi près, nous qui avions refusé les tours organisés d’asie du sud est qui s’approche des dauphins et les dérangent dans leur habitat naturel. Ici ce sont les dauphins qui sont venu à nous.

Le soleil est bas dans le ciel quand nous revenons vers wakatane

Nous rentrons en voiture vers Rotorua, émerveillé comme des enfants. Le couché de soleil sur la campagne Neo zelandaise donne un côté unique à l’instant.

Demain nous allons nous remémorer notre doux terroir français.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *