Du bambou et du riz

Le 01 octobre 2018

Nous quittons Guilin le 25 au matin. Le planning à venir est simple, plus de grande ville pendant les jours à venir : 3 jours à Xingping au milieu des karsts, 1 jour à Yangshuo dans un cadre similaire et 4 jours coupés de tout dans les rizieres de Long ji.
Nous partons en bamboo raft pour relier Guilin à Xingping. Le but est de descendre la rivière Li, une jolie petite rivière entourée par des montagnes karstiques. On espère en partant que ce sera un moment calme et serein.
Arrivés au niveau de l’embarcadère, une angoisse s’empare de nous. Des touristes partout, une organisation qui ferait pâlir Ford : nous sommes bien sur un lieu touristique 5A.
Qu’à cela ne tienne, on y va ( bah ouais, on a déjà payé ! ).
Et finalement on se retrouve sur la rivière, un peu entouré d’autres bateaux, mais c’est plus calme que nos craintes ne nous laissaient le présager et l’air frais est agréable.
Nous avons un peu peur de l’effet Pierre et le loup que provoquent nos hyperboles successives concernant les lieux que nous rencontrons, et cet effet ne va hélas pas s’arranger dans cet article.
La descente de la rivière est splendide, les panoramas époustouflants se succedants, jusqu’à celui qui a servi de modèle au billet de 20 yuans.
Après ce moment super sympa, nous arrivons à Xingping et prenons nos quartiers à This old place. Petite parenthèse, nous nous rendons compte que nous avons depuis quelques temps omis de vous faire partager nos lieux de repos. Nous essaierons de le refaire à l’avenir.
Cette auberge à un petit quelque chose de particulier : son toit terrasse.
Et nous sommes repartis pour une série d’hyperboles : le coucher de soleil est juste à couper le souffle, un moment magique hors du temps.
Le lendemain sera malheureusement un jour de pluie qui nous bloque à l’hôtel ou dans ses environs proches.
Le 27, nous partons pour Yangshuo, ville au milieu des karsts également. Nous visitons sommairement le centre historique, avant de nous refugier à l’hôtel pour poser nos sacs et éviter la pluie. Le lendemain nous refaisons un tour de la vieille ville et nous arrêtons pour jouer aux cartes en attendant notre bus. C’est sympa comme décor pour une partie de carte.
Nous sommes le 28 et il est temps de changer de décor : nous partons pour les rizières de Long ji.
Voici notre auberge : dragon’s den, une salle commune très cosy, des chambres au confort moyen mais aux murs en papiers, et une vue que nous vous laissons juger par vous-même.
Chose rigolote, faute de voiture et de route, l’auberge est ravitaillé par des chevaux 😉
Le 29 nous nous levons à 5h du mat, prenons les chemins du sommet des rizières et nous arrêtons pour contempler un lever de soleil sur les rizières. Nous revoici face à notre wagon d’hyperbole !!! C’est juste ahurissant de beauté et nous restons ici environ 4h.
Nous prenons ensuite les routes des crêtes pour arriver à un autre point de vue, le thousand layers. Ici aussi la vue est folle et nous y restons un moment
Le 30 nous partons en rando entre notre auberge et le petit village de Ping an, domaine de l’ethnie yao, dont les femmes ne se coupent pas les cheveux et les enroulent en turban ( pas de photos , tout est payant … Tourisme quand tu nous tiens).
La randonnée fait 9km aller environ et passe au milieu des rizières , du village de zonghlu et des forêts.
On y croise des animaux rigolos : gros scarabée , mante religieuse et autres papillons.
Après ces 9km nous décidons de rentrer via des moyens motorisés. On cherche en vain un bus et nous sommes contraints de prendre un taxi. Mais voilà, nous sommes en pleine golden week (semaine des vacances des chinois), et il y a une file de voitures démentielle… Ce qui agace très vite notre chauffeur qui nous dit laissez tomber, j’en ai marre, descendez.
Pas vraiment surpris (ça faisait déjà 10 minutes qu’on se demendait quand il allait craquer) mais surtout très loin de notre hôtel, on commence à faire du stop sur une petite route perdue au milieu de rien et à discuter avec les chinois qui font la queue pour entrer dans les rizières. On finit par être ramassés par un bus (contre espèces sonnantes et trébuchantes) où nous sommes assis par terre, mais contents d’être dans un véhicule.
Nous regagnons notre , on a bien mérité un apéro à base de vin de riz blanc gluant fait maison, un alcool local doux et sucré.
Le 01 octobre est jour de repos, on en profite pour revoir le lever du soleil depuis la terrasse de l’auberge (avec notre copain croquette), pour faire le blog, pour aller voir le coucher du soleil et pour se faire un bon repas de poulet aux cacahuètes et de riz yao, une spécialité locale de riz gluant cuit dans un bambou.
Demain nous rentrons sur Guilin pour prendre notre avion après demain pour Taiwan. Bientot le clap de fin de la chine.

5 commentaires

  1. Quels sites magiques !!! J’en ai plein les yeux, les photos sont splendides.
    Merci à vous.
    Jérem, nos vacances à Java et Bali sont terminées. Là- bas aussi vous allez vous régaler…
    Enormes bisous et bonne continuation

  2. Quels paysage magiques et merveilleux. La Chine est vraiment de toute beauté et la ce n’est qu’un panel de vos photos. La suite a Taiwan
    bisous à tous les trois

  3. Salut les amis,
    J’espère que votre périple se passe bien. Profitez en bien, ce n’est pas une aventure que vous vivez mais un rêve que vous réalisez.
    Faite moi signe quand vous arriverez en Amérique Latine, on pourra essayer de se croiser…cela me ferait plaisir.
    Je vous embrasse les 3.
    Sébastien.

    1. Salut seb !!!!

      Tu as raison, on vit un rêve éveillé et il faut ptofiter de la chance qu’on a 😉

      Je te dis dès qu’on arrive en Amérique, ce serait trop cool de se voir la bas !!!

      Des bisous

      Ralph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *