La tête en bas

Le 22 novembre

Ce matin, c’est parti pour 8h de minibus pour rejoindre Battambang. Le trajet se passe bien, malgré les valises sous les jambes de certains et la chaleur. Au moment du coucher de soleil, ça commence à sentir le chaud: un pneu crève !! Tant mieux, on en profite pour prendre l’air et des photos du ciel le temps de changer la roue.

Le lendemain on part se ballader en ville. Il fait très chaud (30° à 10h!) alors on part tôt et on se dirige vers le marché. À l’intérieur, une première partie avec des bijoutiers et des stands qui fabriquent les fermoirs. Un peu plus loin, des stands avec du tissu et des femmes qui font des robes sur mesure.

On continue et on tombe sur un bâtiment, de l’extérieur on croyait que c’etait un temple et finalement c’est une université bouddhiste ! On y passe un bout d’après-midi, c’est très zen et calme (pas d’école le samedi). 

En rentrant on s’arrête au supermarché, avec un mur d’enceinte devant et encore la musique à fond !! Il y a même des projecteurs comme en boîte pour qu’on le voie de loin.

Le deuxième soir, nous partons voir un spectacle du phare ponleu circus. Il s’agit d’une école artistique qui vise à a aider les enfants en difficulté en leur donnnant une éducation à travers l’art. Nous y arrivons un peu plus tôt et sommes abordés par une petite fille de 10 ans, qui nous dit s’appeler Mana et vouloir discuter en anglais avec nous. C’etait vraiment un chouette moment.

Le spectacle à proprement parler démarre par des danses Apsara, les danses traditionnelles combodgiennes.

Mais le clou du spectacle c’est vraiment la compagnie d’acrobates qui nous présente un spectable nommé Influence où on nous montre par les arts du spectacle une image de la colonisation d’Indochine. Tout y est, rire, émotions, réflexions. C’est vraiment un spectacle parfait !!!! 

Le jour suivant on part avec Por, notre chauffeur et guide, se ballader dans la campagne environnante. 

On commence par une ancienne maison traditionnelle khmer. Construite sur pilotis pour éviter les bestioles en saison de pluie (serpents, scolopandres, termites), cette grande maison est composée de 3 sortes de bois cambodgien très nobles et solides. Sous le régime de Pol Pot, elle a été transformée en entrepôt/cantine pour rationner le village. La femme qui nous fait visiter et nous raconte tout cela est la belle nièce de la tenancière de la maison (qui ne peut plus faire les visites à cause de son état de santé). Elle et son mari ont appris le français sur le tas avec les touristes afin de perpétrer l’histoire car ils sont les seuls descendants vivants de la famille de sa tante. Ils ne savent pas ce qui est advenu des 4  autres enfants, tous disparus sous Pol Pot…

On remonte dans le tuktuk qui nous arrête à un pont suspendu, « San Francisco Bridge » nous dit Por en rigolant. Sur ce pont, les gens passent à pieds mais en scooter aussi ! C’est un impressionant, ça bouge pas mal et on est tres rassurés 😉

Sur la route vers le village de pêcheurs musulman, on croise des funérailles bouddhistes. Ils sont tous habillés de blanc, et Por nos explique que pour eux c’est une célébration où qui veut vient et tout le monde mange ensemble. 

Il nous fait voir un endroit où ils cultivent les champignons. Dans des bouteilles, ils font un mélange de riz collant, de maïs, de bois et avec un arrosage journalier cela fait pousser des champignons au bout ! C’est surprenant.

On s’arrête chez un éleveur qui a 2 buffles, un thaïlandais de 4ans et un cambodgien de 8ans. Il les « vend » pour fécondation aux vaches du coin, 10$ la passe ! Ils sont impressionnants, plus grands que Raph.

On passe devant un arbre avec plein de grandes chauve-souris qui vivent apparemment le jour. Elles ont le corps roux et sont trop mignonnes !

Ensuite vient le moment de faire travailler les cuisses: 374 marches pour monter au temple de Banan Hill ! Ça vaut le coup, on y trouve un endroit calme et reposant avec très peu de touristes, où les temples sont recouverts peu à peu par la nature. Comme à My Son au Vietnam, la majorité des têtes des statues ont été coupées et volées. Le site est considéré comme le petit « Angkor ». Nous faisons la bas la rencontre de deux françaises qui vivent en Nouvelle-Calédonie. Après différents échanges et moments passés ensembles, le contact est gardé avec ces 2 filles sympathiques pour éventuellement faire un détour par la nouvelle Calédonie au cours du périple et ainsi découvrir ce petit bout de France.

On se dirige vers les Killing caves, là où les khmers rouges jetaient leur victime du haut d’une caverne afin de les tuer. Il n’y a pas de contexte ni de panneau d’information donc on y reste peu longtemps.

On passe devant deux temples qui dominent la vallée, qui sont envahis de singes ! Et on recroise les françaises avec qui on a sympathisé hier 🙂

On finit la journée par la sortie quotidienne des chauves-souris: tous les jours à la même heure (à la tombée de la nuit) des millions de chauve-souris sortent d’une grotte pour aller passer la nuit à se nourrir, majoritairement de fruits et d’insectes. C’est impressionnant !!!

Après, direction les temples d’Angkor.

2 commentaires

  1. Coucou à vous tous,
    Je n’ai pas trop compris la première photo !? vous faites le serpent ? 🙂
    C’est top tous ces petits films et très impressionnants.
    Gros bisous et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?