C’est quand même un grand mur

Vendredi 17 aout 2018

Ce matin nous partons pour la muraille pour y fêter le premier mois de voyage 😉
Après un voyage d 1h30 où franchement on a rien compris à ce qu’on a payé, on arrive a jingshaling, section que l’on a choisi pour faire le mur.
Il s’agit d une section a 120 km de Pékin, considéré comme l’une des mieux entretenues/rénovées et des moins assaillies par les touristes.
L’après-midi, nous arrivons a notre auberge. Nichée au milieu des montagnes, en pleine nature, c’est magnifique ! Une terrasse surplombe la vallée et on a vue sur un bout de la muraille.
La patronne nous indique une petite ballade pour arriver à la tour wangjing, appartenant a la section de simatai.
On comprend 30 min aller 30 retour et on se dit bon bah ok, ça va le faire.
Arrivés à 1h10 de marche dans la forêt avec un sentier à peine défriché, avec un dénivelé agressif, des araignées, chenilles, insectes volants par milliers, on se dit qu’on a peut-être pas tout compris 😉
On fait donc demi tour et c’est arrivé a l’auberge qu’on comprend notre erreur, c’était plus 1h30 ( 2h avec notre faible rythme) … Bon tant pis, on aura fait une ballade sympa avec de superbes points de vue sur la muraille.
Le soir le repas est juste extraordinaire !!! Nous n’avons pas de mots pour décrire ça. Fondue de boeuf, poulet pané, poulet aigre doux, choux chinois, porc au poivron, riz. Tout est succulent. Même les moustiques se régalent.
On va se coucher repu et prêts à se lever à 4 h du mat pour voir le lever de soleil sur la muraille.
Mais dans la vie, bah on fait pas ce qu’on veut et un orage va légèrement modifier nos plans.
Après le soleil de plomb et ses 35 degrés, on se réveille sous pluie battante et quelques timides 25°C.
On ira à la muraille vers 7h, laissons passer l’orage.
Ainsi donc après un solide petit déjeuner, on démarre notre périple de la tour carrée vers la tour aux 5 fenêtres où nous attend notre taxi. Tantôt crapahutant, tantôt glissant, tantôt marchant, en montant, en descendant, c’est pas loin de 5 km dans un décor féerique !!!
La première partie est bien rénovée et la progression est assez aisée. Mais la deuxième partie qui est bien plus en ruines est un sacré calvaire. Avec la pluie, toutes les dalles glisses, le sol est inégal, le mur extérieur est parfois juste complètement détruit. On manque tous un certain nombre de fois de tomber par terre (on marche loin du bord donc pas de risque de tomber par dessus le mur)

Mais C’est juste extraordinaire.
Un cadre à couper le souffle.
On est bluffé à tout les niveaux !!!
Imaginez : nous avons parcouru 5 km parmi les 6000 qu’en compte la muraille. Soit moins de 0,1 %.
Le tout en 4h30…. On mesure à peine l’immensité de la construction.
Après cela nous rentrons vers Pékin (on a toujours pas compris combien on a payé) et on s’accorde encore 3 jours de visite et de repos avant de partir du côté de Xian
Bonus: ça fatigue la muraille

7 commentaires

  1. Après l effort le réconfort et little panda devait être lui aussi très fatigué 😉 en attendant c’est encore et toujours un beau voyage que vous nous faites vivre également.

  2. Et ça monte et ça redescend ! Je n’ose pas imaginer le dénivelé que vous vous êtes tapé…
    Vraiment impressionnant avec vos photos, vous nous faites partager des panoramas très intéressants et votre vision de voyageurs nous montre qu’on peut se débrouiller dans un tel pays avec une bonne organisation tout de même.
    Encore bravo et bon courage pour la suite de la Chine !

  3. c’est décidément un des momuments des plus exceptionnels qui soient.
    Et j’espère que pour Morgane ça n’a pas été trop difficile avec son genou, parce que comme étape ce n’est pas la plus plate !!!
    merci pour ce beau périple et bon repos et bonne continuation
    j’attends la suite avec impatience
    plein de bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *